Allocution lors de la cérémonie de remise du label CELF au Collège du Sacré Coeur - 17 janvier 2013

Monsieur le Directeur Général du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement Supérieur, M. Fadi Yarak,
Père Boutros Azar, Secrétaire Général du Secrétariat Général des Écoles Catholiques du Liban,
Monsieur le Directeur de l’Enseignement privé au Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement Supérieur, M. Imad Achkar,
Frère Habib Zraib, directeur du Collège du Sacré Cœur,
Frère Régis Claude Robbe,
Docteur Samir Hoyek, directeur du Centre Pédagogique Lasallien Libanais,
Mesdames et Messieurs les Responsables d’établissements,
Mesdames et Messieurs les Professeurs,
Chers élèves,
Chers amis,

Je suis très heureux d’être à Gemayzé pour cette cérémonie qui vise à remettre au Collège du Sacré Coeur le premier label CELF dans la ville de Beyrouth.

Je suis toujours ému lorsque je me rends dans un établissement scolaire. Les écoles ne sont pas des endroits comme les autres. Elles ont chacune une histoire ; elles ont chacune une vie propre. Dans leur enceinte, c’est l’ouverture qui prime, c’est la liberté qui se construit. Une école, c’est un lieu où le passé se transmet et se transforme dans le présent, pour féconder l’avenir. C’est un lieu qui donne une incarnation aux valeurs de respect, d’ouverture d’esprit et de tolérance, fondement d’une vie pleine et entière, porteuse de sens.

Je souhaite rendre hommage à la communauté éducative du Collège Sacré Cœur, qui s’investit pour donner le meilleur à ses élèves, à la direction de l’école, aux professeurs, aux éducateurs, aux personnels d’administration et aux agents techniques. Tous, ensemble, contribuent à l’épanouissement des élèves. Tous font le succès d’un collège renommé, fondé par les Frères il y a près de 120 ans qui a accueilli de grandes personnalités comme le Général de Gaulle et qui compte parmi ses anciens élèves deux Présidents de la république, deux généraux en chef et nombre de ministres et députés. Grâce aux Frères pionniers, le Centre pédagogique lassalien libanais regroupe aujourd’hui sept établissements scolaires, tous partenaires privilégiés de l’Ambassade de France et de l’Institut français du Liban.

Il est extrêmement important de savoir que vos élèves s’épanouissent dans un environnement francophone et plurilingue. Grâce aux nombreux partenariats noués avec les instituts culturels européens, grâce des professeurs dynamiques et à des méthodes pédagogiques innovantes, grâce à des enfants et des parents motivés, la place du français progresse au Collège du Sacré Cœur.

Nous nous en réjouissons non seulement par amour de la langue française, mais aussi parce que l’apprentissage du français, aux côtés de l’arabe, de l’anglais, de l’espagnol, de l’allemand, de l’italien et d’autres langues est un formidable atout pour la jeunesse de Beyrouth et du Liban tout entier !

Au-delà de votre établissement, cette cérémonie est également l’occasion de rendre hommage à l’ensemble de la communauté éducative lassallienne. Le dynamique Centre Pédagogique Lassallien Libanais est un partenaire privilégié de l’Ambassade de France et de l’Institut français du Liban : nous sommes associés à vos actions, je pense tout particulièrement aux journées pédagogiques lassalliennes ; vous participez aux projets éducatifs et culturels que nous organisons en partenariat avec le ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur comme le dernier séminaire sur le plurilinguisme, les parcours annuels de formation des formateurs ou les volets jeunesse du Salon du Livre et du Mois de la Francophonie.

Nous arrivons aujourd’hui au terme d’un long processus. Après des mois d’engagement, de formations avec les équipes de l’Institut français, de passation de diplômes linguistiques, le Collège du Sacré Cœur devient le premier établissement scolaire de Beyrouth à obtenir le label CELF, label créé par l’ambassade de France et destiné à être remis à de nombreuses écoles francophones au Liban. Le label CELF est un gage de qualité linguistique. C’est aussi un outil de visibilité pour les écoles. Il prouve que l’établissement est engagé dans une démarche de formation, de progrès dans l’enseignement du français et des langues. Voilà de quoi rassurer les élèves et les parents.

Nous avons créé ce label pour renforcer la place des enseignants de français et de mathématiques et sciences en français ; pour accompagner le développement de nouvelles méthodes d’apprentissage, plus actives, plus interactives à l’école ; pour promouvoir la francophonie à l’école et à l’université.

Ce travail s’est fait en partenariat avec le ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur, le Centre de Recherche et de Développement Pédagogiques, les bureaux pédagogiques et les établissements scolaires privés. Je souhaite remercier tous nos partenaires, en particulier le directeur général M. Fadi Yarak et Père Boutros Azar, Secrétaire général des Ecoles Catholiques. Les programmes mis en place avec l’Institut français ont déjà permis, ces quatre dernières années, d’évaluer le niveau de plus de 3 000 professeurs et de délivrer plus de 1 000 diplômes DELF ou DALF à des enseignants de français ou en français. Le DELF et le DALF, sont des diplômes officiels du ministère français de l’éducation reconnus dans le monde entier et attestant un niveau en langue française harmonisé sur l’échelle du Cadre européen commun de référence pour les langues.

Le bilan de ces programmes est très positif : les enseignants diplômés sont plus en confiance dans leur classe grâce aux formations suivies et au diplôme obtenu ; ils transfèrent la méthodologie découverte dans les formations dans leurs pratiques pédagogiques au bénéfice des élèves. Ce qui était au départ un programme de renforcement des compétences linguistiques des enseignants est donc devenu un outil très efficace au service du renforcement de la qualité de l’enseignement du français dans les établissements scolaires au Liban.

C’est la raison pour laquelle le label CELF a été créé. Je rappelle les trois critères qui permettent son obtention :
- 75% des professeurs de français sont titulaires du diplôme DELF B2,
- 75% des professeurs en français sont titulaires du diplôme DELF B1,
- l’ensemble des professeurs diplômés suivent une formation pédagogique de 24 heures.

61 établissements libanais sont engagés dans la démarche de labellisation CELF. A ce jour, le Collège du Sacré Cœur est le seul établissement beyrouthin à avoir répondu à l’ensemble des critères du Label CELF. J’émets le vœu que prochainement, vos élèves puissent passer avec succès le DELF Junior, suite logique du processus dans lequel vous vous êtes engagés avec détermination.

Cette labellisation est une belle preuve de l’excellence de l’enseignement du français et en français au sein de votre établissement, de l’engagement de l’équipe de direction, de la compétence des professeurs et de la démarche de qualité que vous avez su collectivement mettre en œuvre.

Frère Habib Zraib, Frère Régis Claude Robbe, Docteur Hoyek, chers professeurs et élèves, Mesdames et Messieurs, j’ai le grand honneur de décerner au Collège du Sacré Cœur le label CELF. Toutes mes félicitations.

Dernière modification : 27/06/2013

Haut de page