Allocution de l’Ambassadeur lors de la cérémonie de remise des prix du jeu de la langue et de la culture françaises dans les FAL jeudi 9 avril 2015

Mon général,
Mesdames,
Messieurs,
Chers amis,

Avant tout, mon général, permettez-moi de vous remercier de me faire l’honneur de m’accueillir ici pour présider cette cérémonie à vos côtés. Je voudrais aussi vous demander de transmettre mon meilleur souvenir au commandant en chef, le général Kahwagi.

Je tiens également à vous remercier, et à travers vous, les Forces armées libanaises dans leur ensemble, pour la remarquable organisation et le bon déroulement de la 6ème édition du « Jeu de la langue et de la culture françaises dans les Forces armées libanaises » : le succès de cette nouvelle édition, c’est à vous que nous le devons ! Alors, encore une fois, un grand merci, car je sais, nous savons tous, en effet, combien, dans cette période difficile, les Forces armées libanaises sont engagées dans de nombreuses régions du Liban, à l’intérieur du pays et sur les frontières, en particulier dans les montagnes de l’Anti-Liban, pour protéger le pays, préserver la paix et assurer la sécurité de la population.

A cette occasion, je voudrais rendre hommage aux martyrs et aux blessés des FAL qui, depuis la dernière édition de notre jeu, se sont sacrifiés au service du Liban et des Libanais. J’ai une pensée aussi pour ceux qui sont toujours retenus en otages.

Je remercie aussi très chaleureusement nos partenaires, les entreprises et sponsors qui soutiennent et assurent le succès de ce jeu depuis 5 ans. Grâce à leur générosité, notre jeu est doté de cadeaux et de prix de grande valeur, ce qui permet d’attirer un grand nombre de participants et de récompenser, de très belle manière, les gagnants. Cette générosité est un soutien très important à la francophonie dans les FAL, car elle permet de financer la construction de nouvelles salles de cours et l’installation de moyens pédagogiques supplémentaires, dans de nouvelles unités des FAL réparties dans tout le Liban.

Plus largement, je voudrais vous féliciter mon général, vous et les FAL, pour les efforts importants que vous faites dans le domaine de la francophonie.
En effet, sans la francophonie dans les FAL, notre coopération bilatérale de défense ne pourrait pas avoir le niveau et l’efficacité qu’elle a aujourd’hui. Sans francophonie dans les FAL, les liens de confiance et d’estime mutuelles, les liens d’amitié entre nos deux armées ne seraient pas aussi forts. En cette année 2015, cette maîtrise du français dans les FAL apparaît encore plus nécessaire : en effet, comme vous le savez, la mise en œuvre du projet franco-saoudien d’aide aux FAL, le DONAS, a été lancée et, dans ce cadre, au cours des prochaines années, des centaines de militaires libanais devront suivre des stages dans nos écoles militaires en France, pour la formation opérationnelle, ou chez nos industriels, pour la formation technique. Ces stages, dont certains se dérouleront aussi au Liban, seront faits en langue française. Au vu des efforts qui sont faits par le général Zahreddine à la Direction de l’instruction, au vu des résultats obtenus par les militaires libanais, lors des examens militaires de langue française ou lors du jeu pour lequel nous sommes réunis aujourd’hui, je suis rassuré et je sais que les Forces armées libanaises sont prêtes.

Partager la francophonie, c’est appartenir à une communauté de près de 300 millions de personnes, répartie sur les 5 continents et unie par des valeurs, des idéaux et des objectifs communs. Cette communauté, rassemblée au sein de l’Organisation internationale de la francophonie, n’a pas pour seule vocation, le partage et la défense du français. Les membres de cette communauté dialoguent et travaillent pour apporter leur contribution à un monde meilleur. Dans un monde où des millions de gens vivent en-dessous du seuil de pauvreté, ils travaillent au développement d’un espace économique francophone, source de croissance et de prospérité. Dans un monde où des millions de gens sont victimes du terrorisme, ils travaillent ensemble pour mieux prévenir et lutter contre ce fléau, en particulier par l’éducation, la formation et l’accompagnement de la jeunesse, afin d’éviter le désenchantement, les discours haineux, la radicalisation et la plongée dans la violence.

Aussi, je suis honoré et fier d’être parmi vous en ce jour, car votre participation à notre jeu et votre présence ici aujourd’hui, sont le symbole de ce Liban d’ouverture et de dialogue, un Liban qui réussit et réussira toujours, malgré les difficultés !

- Merci de rester fidèles à ces valeurs.
Vive le Liban !
Vive la France !

Dernière modification : 14/04/2015

Haut de page