Allocution de l’Ambassadeur lors du déjeuner de gala annuel organisé par la section libanaise de la Société des membres de la Légion d’Honneur, au profit des anciens combattants. Automobile club du Liban – Jounieh (Kaslik) samedi 21 mars 2015

Madame Christiane Kammermann, sénateur représentant les Français établis hors de France,
Monsieur le général d’armée Jean-Louis Georgelin, Grand chancelier de la Légion d’honneur et chancelier de l’Ordre national du Mérite,
Monsieur le Ministre Michel Eddé, président d’honneur de la société d’entraide des membres de la Légion d’Honneur (SEMLH) du Liban,
Monsieur le Ministre Michel El Khoury, président de la section libanaise de la société des membres de la Légion d’Honneur (SMLH),
Monsieur le général de corps d’armée Georges Pormenté, représentant l’Association nationale des membres de la Légion d’Honneur décorés au péril de leur vie (LH-DPLV),
Monsieur le général de brigade Loeuillet représentant la Société des membres de la Légion d’honneur,
Monsieur le général de brigade Jean-Pierre Beauchesne, président de la Fédération des anciens combattants résidant hors de France,
Monsieur le général Hautecloque-Raysz, chef d’état-major de la FINUL et représentant militaire de la France au Sud-Liban,
Monsieur l’amiral Samir El Khadem, président de l’association de l’Ordre National du Mérite-Liban,
Monsieur le général Saad Al Jindi, représentant le Commandant en Chef de l’Armée libanaise,
Monsieur l’ambassadeur Marcel Laugel, président d’honneur de l’association des membres de la Légion d’honneur décorés au péril de leur vie,
Monsieur le colonel Figuié, président de la section libanaise de l’association des membres de la Légion d’honneur décorés au péril de leur vie, messieurs les officiers généraux représentant le directeur des FSI et de la Sûreté générale,
Mesdames et messieurs les conseillers consulaires des Français de l’étranger,
Messieurs les Anciens Combattants,
Mesdames, Messieurs les présidents d’associations, chers amis.

C’est un très grand plaisir de vous retrouver une nouvelle fois, à l’occasion du déjeuner de gala annuel au profit des anciens combattants.

Je tiens à remercier tout particulièrement la section libanaise de la société d’entraide des membres de la Légion d’Honneur et son président d’honneur, le ministre Michel Eddé, dont la générosité nous offre l’occasion de nous retrouver en ce jour.

Je voudrais également remercier ceux qui sont venus de France, en particulier le Général Georgelin, Grand Chancelier de la Légion d’Honneur et Chancelier de l’ONM, de nous faire l’honneur et l’amitié de leur présence, et pour saluer nos valeureux anciens et témoigner la reconnaissance que la France leur doit et leur porte.

Moi-même, je voudrais rendre hommage à ces Français et à ces Libanais, qui ont choisi de servir leur pays, au péril de leur vie et parfois jusqu’au sacrifice suprême, pour défendre ces valeurs de liberté que nous avons en partage. Je profite de cette occasion pour saluer toutes les associations d’anciens combattants au Liban qui font preuve d’un grand dynamisme et savent entretenir, avec cœur et enthousiasme, la mémoire et l’hommage de la nation à ceux qui ont donné leur vie pour la servir et la protéger.

J’ai aussi grand plaisir, et fierté, à être ici avec vous aujourd’hui, parce que je vois autour des tables, que l’esprit des anciens est vivant dans la jeunesse d’aujourd’hui. La présence de nos jeunes Français, soldats de la paix au service du Liban dans la FINUL, en est le témoignage. Je tiens à leur rendre hommage et à les honorer pour leur réussite dans la mission difficile qu’ils accomplissent au Sud-Liban.

Je salue aussi ces soldats français qui sont engagés sous d’autres cieux, en Afrique, dans la bande sahélo-saharienne, ou en France, sur tout le territoire national, pour contrer la menace des groupes terroristes.
Cet esprit de sacrifice au service de son pays, l’armée libanaise en fait, elle aussi la démonstration tous les jours, avec courage et efficacité.
Dans une situation sécuritaire régionale et nationale pleine d’incertitudes, l’armée libanaise est déployée et engagée sur tout le territoire libanais. Je salue l’abnégation des officiers, sous-officiers et soldats de cette armée qui paie régulièrement le prix du sang, pour protéger le Liban, comme en témoignent les martyrs tombés au cours des derniers mois, à Tripoli et dans les montagnes de la frontière orientale.
Dans cette période difficile, la France est, comme toujours, aux côtés du Liban et apporte son aide à l’armée libanaise. Comme vous le savez, nous sommes engagés, grâce au don saoudien, dans un grand projet de modernisation de l’armée libanaise, projet qui va considérablement renforcer la capacité de l’armée libanaise à protéger le Liban.

Rendons encore une fois hommage à ces soldats, libanais et français, anciens et nouveaux, qui, hier comme aujourd’hui, ont donné et donnent leur vie, pour préserver la paix et notre liberté.
Pour conclure, je voudrais vous lire le texte de la main du Général de Gaulle sur un certificat de reconnaissance au nom du Caporal –Chef Ahmed Zahar François :
Répondant à l’appel de la France en péril de mort, vous avez rallié les Forces Françaises libres.

Vous avez été de l’équipe volontaire des bons Compagnons qui ont maintenu notre pays dans la guerre et dans l’honneur.

Vous avez été de ceux qui, au premier rang, lui ont permis de remporter la Victoire !

Au moment où le but est atteint, je tiens à vous remercier amicalement, simplement, au nom de la France !
1er septembre 1945
C. de Gaulle

Difficile de mieux dire…

Vive le Liban ! Vive la France !

Dernière modification : 14/04/2015

Haut de page