Allocution de l’Ambassadeur lors dîner des anciens diplômés de l’École Centrale Paris - samedi 21 février 2015

Je voudrais tout d’abord vous saluer chaleureusement ; c’est un plaisir et un honneur pour moi d’être parmi vous. Je salue tout particulièrement Monsieur Jordi Saniger (Vice-Président Développement International, Association des Centraliens), qui a fait le déplacement de Paris pour représenter l’Association des Centraliens. Je salue également Monsieur Georges Ziadé (Président de l’ALIGEF, ingénieur ECP), qui a bien voulu nous faire l’honneur de sa présence, ainsi que Monsieur Mounir Douaidy (Directeur de Solidere).

Je tiens à remercier tout particulièrement Monsieur Pierre Abi Jaoudé, qui nous a rassemblés ici ce soir ; je vous remercie pour votre action en faveur de l’Association des Centraliens. Ce réseau contribue au rayonnement de l’Ecole Centrale Paris (ECP) et encourage des étudiants libanais à rejoindre les promotions futures de cette prestigieuse école d’ingénieurs.

Je me félicite de cette rencontre, et avec moi toute l’ambassade de France. Nous honorons ce soir les ingénieurs diplômés de l’ECP au Liban (dont la promotion est antérieure à 1974). Ces ingénieurs ont mené et mènent aujourd’hui des carrières professionnelles brillantes au service du Liban. Beaucoup d’entre eux exercent à un haut niveau de responsabilité. Certains ont été décorés pour leur carrière exceptionnelle au service de leur pays, comme récemment M. Naaman Khoury, décoré de la Légion d’honneur. Le Dr Elias El Hachem a lui aussi été décoré du grade d’Officier dans l’ordre des Palmes académiques.

La qualité de la formation à l’ECP est internationalement reconnue, la réputation de l’établissement a largement dépassé les frontières hexagonales. L’ECP garantit l’excellence de ses étudiants, du niveau de formation, et l’excellence de l’encadrement des étudiants, comme le montrent les chiffres : les étudiants ECP ont eu leur baccalauréat avec une moyenne de 17,41 ; on compte 17600 anciens étudiants en activité à ce jour, et le nombre d’élèves par professeur est de 14,3.

Je me félicite que vous, anciens étudiants, ayez choisi la France comme pays d’accueil pour suivre vos études supérieures. La coopération universitaire entre le Liban et la France est historique et dense. Chacun d’entre vous contribue à cette richesse, à cette diversité de partenariats académiques franco-libanais.

L’Association des anciens de l’ECP compte 7000 adhérents. La rencontre de ce soir montre l’importance de l’action du réseau des anciens diplômés, et notamment des anciens diplômés internationaux. Les étudiants de l’ECP ont compris que l’avenir est à l’international. Centrale Paris a noué des partenariats avec 143 universités dans 36 pays, et compte 66 accords de double-diplôme. 30% des étudiants inscrits en 2013-2014 à l’ECP sont étrangers, de plus de 50 nationalités. 41% des diplômés en 2013 ont passé plus de 6 mois à l’étranger dans le cadre d’échanges académiques et 24% de cette promotion de diplômés sont actuellement en poste à l’étranger.

Je me félicite d’autant plus de cette rencontre que la plateforme France Alumni a été récemment lancée par le ministère des Affaires étrangères et du Développement international. Cette plateforme numérique France Alumni, animée par Campus France, vise à constituer un réseau social international destiné aux anciens étudiants étrangers qui ont poursuivi des études en France.

Par le biais de ce nouvel outil de communication numérique, un réseau dynamique est né, permettant aux diplômés de l’enseignement supérieur d’échanger et de maintenir le contact non seulement entre eux, mais aussi avec la France, ses universités et ses entreprises.

L’Ambassade de France au Liban accompagne la création et l’animation de la plateforme France Alumni Liban qui sera partie intégrante du réseau international. Nous allons proposer deux rencontres cette année, auxquelles vous êtes d’ores et déjà conviés. Nous comptons sur votre implication dans cette plateforme et vous invitons à vous y inscrire.

Je terminerai en félicitant les ingénieurs fondateurs pour leur carrière remarquable pour laquelle ils seront distingués ce soir, qui honore leur pays et contribue à sa richesse. Ce sera un honneur pour moi de remettre à chacun d’entre eux le trophée ‘’Grand Or’’.

Je vous remercie pour votre attention.

Dernière modification : 25/03/2015

Haut de page