Allocution de l’Ambassadeur - « La francophonie dans toutes ses états » Mardi 17 mars 2015

Monsieur le Ministre de la Culture,
Mesdames et Messieurs les ambassadeurs
Mesdames et Messieurs les Recteurs et vice-recteurs,
Mesdames et Messieurs les Doyens,
Mesdames et Messieurs les chefs d’établissements,
Mesdames et Messieurs les professeurs,
Chers étudiants,
Chers amis,

Je suis heureux que nous soyons de nouveau réunis au théâtre Montaigne pour célébrer la francophonie et j’ai le plaisir d’ouvrir ce matin le second forum du mois consacré à la langue française. Je salue chaleureusement M. le Ministre de la Culture, Rony Araiji, que je remercie d’être avec nous ce matin. Le Directeur Général de l’Education, M. Fadi Yarak nous rejoindra tout à l’heure pour la remise des prix aux gagnants du concours. Leur présence à nos côtés aujourd’hui témoigne, s’il le fallait, des liens très forts qui unissent nos deux pays, au sein du monde francophone, dans les domaines de la culture et de l’éducation.

Après le forum du 3 mars dernier, dédié aux ressources numériques francophones, la francophonie se montrera à nous aujourd’hui « dans tous ses états ».

Ouverte, diverse, dynamique, la francophonie s’inscrit au Liban dans un paysage plurilingue dont j’aime à souligner la richesse. Aux côtés de l’arabe, les enfants libanais apprennent le français et l’anglais, ils apprennent aussi EN français ou EN anglais selon qu’ils sont scolarisés dans des écoles francophones ou anglophones. Ce n’est pas dans un esprit de compétition entre les langues que je me permets de souligner que la majorité des élèves étudie dans des filières francophones mais pour dire à quel point la francophonie fait partie du Liban et y est encore vivace.

Le français que nous avons en partage est - pour reprendre le thème du concours « dis-moi dix mots » - une langue qui « accueille » : une langue respectueuse des autres langues et accueillante non seulement envers la culture mais aussi la science, l’économie, la diplomatie, bref une langue vivante et plurielle.
Pour dresser un panorama plus précis de la francophonie dans le monde, nous avons l’honneur de recevoir ce matin Alexandre Wolff, Responsable de l’Observatoire de la langue française de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Il a coordonné la nouvelle édition de La Langue française dans le monde, publiée en 2014 aux éditions Nathan. Ce rapport, qui propose une synthèse ordonnée de l’état de la question dans tous ses aspects, vient bousculer nombre d’idées reçues sur les évolutions et représentations actuelles de la langue française.

Bousculer les idées reçues, « regarder la langue de profil », c’est ainsi que Jean-Loup Chiflet célèbre le français, à sa manière, dans son dictionnaire amoureux de la langue française qu’il vient nous présenter aujourd’hui. Il nous racontera la langue avec amour et avec humour !
N’oublions pas que cet après-midi à 17h, Jean-Loup Chiflet signera ses ouvrages à la librairie Antoine des souks de Beyrouth.

Un autre dictionnaire amoureux est à l’honneur ce matin. Il s’agit du dictionnaire amoureux du Liban dont l’auteur, Alexandre Najjar, nous fait l’honneur de sa présence.

Langue française, amour, Liban… Beau programme !
Je tiens donc à remercier très sincèrement tous nos invités pour avoir accepté de participer à ce forum.

Mais le programme de la matinée ne s’arrête pas là : j’aurai en effet le grand plaisir, aux côtés de M. le Directeur général de l’Education, de remettre leurs prix aux lauréats du concours dis-moi dix mots. Quatre d’entre eux gagnent un séjour culturel et linguistique cet été en France ; ils se produiront sur scène devant vous tout à l’heure. Les dix autres finalistes seront eux aussi présents et se verront remettre un prix offert par le FSP ( fonds de solidarité prioritaire) « Consolidation et développement de la francophonie au Liban » , contribution de la France au pacte linguistique. Ces lycéens, issus d’établissements publics et privés répartis sur tout le territoire libanais, ont respecté les contraintes du concours 2015 : il s’agissait pour eux de créer et de dire sur des rythmes de slam, de rapp ou de houwara, un texte construit autour des 10 mots choisis cette année.

Et puisque c’est la fête de la francophonie, sont également proposées de nombreuses activités jusqu’à la fin du mois, telles que le festival international du conte et du monodrame qui se clôturera le dimanche 22 mars au Théâtre Monnot, Ou encore, dès demain, l’inauguration du cinéma Montaigne, avec la projection en avant-première du Temps des aveux, en présence de son réalisateur Régis Wargnier. Les autres régions libanaises ne sont pas en reste comme en témoignent toutes les initiatives proposées par les antennes de l’Institut français du Liban, à Zahlé, Balbeck, Saida, Nabatieh, Tyr, Deir El Qamar, Tripoli et Jounieh.

Je vous souhaite à tous un excellent Mois de la francophonie, avec toujours plus de découvertes à venir, en partenariat avec les autres ambassades francophones. Tous mes remerciements renouvelés à M. le Ministre de la Culture, à M. Le Directeur général de l’Education ainsi qu’à tous les acteurs du monde de l’éducation et à vous tous, amoureux de la langue française et de la francophonie. Excellente matinée d’échanges et de partage ! à tout à l’heure !

Dernière modification : 25/03/2015

Haut de page