70ème anniversaire de l’Agence française de développement. Les acteurs du développement, enjeux et perspectives

JPEG

A l’occasion de son 70ème anniversaire, l’Agence française de développement (AFD) a organisé une table ronde à l’Université Saint-Joseph sur le thème des acteurs du développement.

M. Denis PIETTON, Ambassadeur de France au Liban, a mis en avant le savoir-faire de l’AFD au service du développement des infrastructures et du secteur privé.Marie-Pierre NICOLLET, directrice Méditerranée & Moyen-Orient de l’AFD, a évoqué les défis que représentaient les révolutions arabes pour l’AFD. Le soutien à la croissance par la formation de valeur ajoutée et d’emplois de qualité, la cohésion sociale et territoriale, ainsi que l’amélioration de la qualité de vie sont désormais des priorités pour l’AFD.

Jihad AZOUR, ancien Ministre des Finances et Vice-Président de Booz&Co, a souligné le rôle qui a été celui de l’AFD dans la réussite de la conférence de Paris III et la concrétisation de ses engagements. Randa ARACTINGI, sociologie et experte indépendante a pour sa part pointé du doigt la carence de l’Etat libanais et celles du secteur bancaire dans le développement du pays depuis la fin de la guerre civile. Ziad BAROUD, ancien Ministre de l’Intérieur a concentré son propos sur l’importance de la réforme de la décentralisation pour le développement des collectivités territoriales libanaises. Toufic GASPARD, Conseiller économique du Ministre des Finances a mis l’accent sur le rôle du secteur privé dans le développement du pays, tout en reconnaissant ses difficultés. Georges CORM, ancien Ministre des Finances et Professeur à l’Université Saint-Joseph, a clôt les débats en rappelant que l’AFD doit aider économies arabes à devenir productives, ntoamment en résorbant les poches de pauvreté et d’analphabétisme, mettant en oeuvre une politique de développement rural décentralisée et en intégrant le secteur informel dans les indicateurs du développement.

Institution financière publique, l’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis 70 ans pour combattre la pauvreté et favoriser le développement économique des pays hors zone OCDE.

L’AFD est présente au Liban depuis 1999. Elle participe au financement des grandes infrastructures publiques, notamment dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, du développement urbain et du soutien aux collectivités locales, y compris la restauration du patrimoine historique, et d’un appui aux PME et au secteur productif.

L’AFD favorise des actions de développement portées sur le terrain par des Etats, des collectivités locales, des entreprises publiques ou privées et des organisations non gouvernementales. Les projets soutenus par l’AFD améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique, protègent l’environnement et s’inscrivent en soutien au développement durable.

Dernière modification : 25/06/2013

Haut de page