4e diner de gala du MEREF à la Résidence des Pins - 24 juin 2016

La Résidence des Pins a accueilli vendredi 24 juin le 4e diner de gala annuel du MEREF, le Mouvement des Entreprises et Représentations Economiques Françaises au Liban, en présence de l’Ambassadeur de France au Liban, M. Emmanuel Bonne, et d’un grand nombre de chefs d’entreprises français et libanais.

Créé en 2008, le MEREF compte aujourd’hui près de 130 membres et va bientôt rejoindre le réseau des Chambres de commerces françaises à l’étranger pour devenir « un véritable relai de l’influence de la France a l’étranger ».

Dans son allocution, l’Ambassadeur a souligné l’amitié, le dynamisme et la volonté de travailler ensemble de ces entreprises qui œuvrent pour un rapprochement économique et culturel entre les deux pays.

« Bienvenue à la Résidence des Pins pour ce nouveau diner de gala du MEREF, un événement maintenant bien établi dans la vie sociale de Beyrouth. C’est le signe du succès d’un beau mouvement, le MEREF, créé il y a huit ans. Ce MEREF qui rassemble les entrepreneurs français et les représentations économiques françaises, et qui année après année fait la preuve de son utilité, démontre sa capacité de développement et surtout – ce qui nous est très cher ici – démontre la solidarité que nous avons entre nous pour promouvoir ce que nous avons ici de plus précieux : notre amitié, notre dynamisme, notre volonté de travailler ensemble Français et Libanais pour développer la prospérité et nos relations économiques.
Bienvenue à tous, Monsieur le président du MEREF,
Mesdames, Messieurs les membres du comité directeur,
Chers amis, merci d’être là, merci à ceux qui ont organisé cet événement,
M. Stéphane Attali, Mme Joumana Salamé, M. Moustapha Saad et Mme Marie-Hélène Saikali qui a œuvré pour que tout soit parfait ce soir.

Si le MEREF est si important pour nous, c’est pour une bonne raison. Comme je vous le disais, ce mouvement fait la preuve de son utilité, il émane d’initiatives prises à plusieurs, les services de l’Ambassade de France bien sûr, mais aussi la Chambre de Commerce, ses partenaires français, l’Ecole Supérieure des Affaires, et surtout vous tous qui êtes ici, représentants des entreprises françaises et entrepreneurs. C’est une initiative qui a de l’avenir et ceci est important parce qu’il y a entre la France et le Liban beaucoup de choses. Il y a l’amitié bien sûr, il y a le cœur qui bat comme disait le Président Chirac en venant ici en 1996, il y a la culture, il y a notre histoire, mais il y a aussi l’excellence. Nous trouvons cette excellence dans l’éducation, dans notre activité culturelle et dans ce que vous faites mesdames et messieurs au service du développement de la relation économique entre la France et le Liban. Cette relation, il ne faut pas la sous-estimer. C’est une relation qui nous permet d’avoir des échanges à hauteur d’un milliard d’euros. C’est une relation qui continue de grandir puisque le nombre d’entreprises françaises présentes au Liban continue d’augmenter. Il y a aujourd’hui une centaine d’entreprises ici, mais il y a plus 4500 entreprises qui exportent vers le Liban alors qu’elles étaient 4000 il y a quelques années encore. Tout cela nous dit la confiance des entreprises françaises dans l’avenir de ce pays au-delà de ses difficultés. Tout cela nous dit aussi notre volonté à nous Français de tirer le meilleur de ce que nous avons ensemble, c’est-à-dire notre capacité à nous projeter non seulement sur le marché libanais mais aussi dans la région parce que c’est notre conviction de penser que le Liban est un point d’entrée essentiel pour nous dans la région et que ce Liban a une belle vocation de plateforme régionale. Donc le MEREF est utile parce qu’il permet à ceux qui ne connaissent pas encore ce pays de mieux le connaitre et il permet à ceux qui sont déjà présents au Liban d’échanger leur expérience et de mettre en partage leur expertise.

Tout cela justifie que l’Ambassade soit mobilisée aux côtés des entreprises, au travers notamment de Business France, au travers de tous les échanges que nous pouvons avoir les uns avec les autres et auxquels je suis attaché, raison pour laquelle ce soir, pour ma première participation au gala, je veux vous assurer de mon attention aux questions économiques, de mon application à ce que nous appelons à Paris la diplomatie économique, et vous souhaiter beaucoup de succès, chacun dans vos entreprises et rassemblées au sein du MEREF. Merci. »

Dernière modification : 29/06/2016

Haut de page