10e journée internationale pour l’abolition de la peine de mort

A l’occasion de la 10ème journée internationale pour l’abolition de la peine de mort, ‎l’ambassade de France au Liban et l’Institut des droits de l’Homme de l’Ordre des avocats ‎de Beyrouth ont organisé ce jeudi 11 octobre, à l’Institut français du Liban, une conférence ‎en présence de M. Chakib Cortbaoui, ministre de la Justice. L’objectif de cette rencontre ‎était de contribuer au débat sur l’abolition de la peine de mort au Liban.‎

Près de 300 personnes, avocats, magistrats, parlementaires, activistes des droits de l’Homme, ‎étudiants et lycéens ont assisté à la rencontre. Avec cette conférence, l’ambassade de France ‎débute un cycle d’activités qui viseront à nourrir le débat autour de la peine de mort au Liban. ‎Des actions éducatives, de plaidoyer et de réflexion seront menées par des partenaires locaux. ‎Ces actions reflètent la politique de l’Union européenne et s’intègrent dans le cadre de la ‎campagne mondiale pour l’abolition universelle de la peine de mort, engagée par le ministre ‎français des Affaires étrangères, M. Laurent Fabius.‎

Au cours de son introduction, M. Patrice Paoli, ambassadeur de France au Liban, citant Albert ‎Camus, a rappelé l’engagement de la France aux côtés de l’Union européenne.‎

La modératrice Mme Angelina Eichhorst, chef de la délégation de l’Union européenne au Liban, ‎a rappelé les différentes actions de son institution dans le domaine avant de laisser la parole aux ‎différents intervenants. M. Chakib Cortbaoui, ministre de la Justice a réaffirmé sa volonté de ‎poursuivre le moratoire de fait appliqué par le Liban depuis 2004. « Je ne peux que souhaiter ‎l’abolition de la peine de mort au Liban », a-t-il conclu.‎

Mme Marie-Claude Najm, professeure agrégée de droit à la Faculté de droit et des sciences ‎politiques à l’Université Saint-Joseph a, quant à elle, proposé une brillante intervention autour de ‎deux grilles de lecture : celle des droits fondamentaux que le Liban s’est engagé à garantir dans la ‎Constitution et dans les traités internationaux qu’il a ratifiés, et celle des spécificités libanaises ‎qui entravent le mouvement vers l’abolition. Selon elle, la question de l’abolition de la peine de ‎mort au Liban relève d’une responsabilité partagée entre les décideurs politiques, les juristes et la ‎société civile.‎

M. Pascal Beauvais, avocat, professeur agrégé et co-directeur du Centre de droit pénal et de ‎criminologie de l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense, a proposé une étude de droit ‎comparé entre le système européen, fondamentalement abolitionniste, et le modèle américain, ‎favorable à la peine de mort.‎

Enfin, la société civile était représentée par M. Wadih el Asmar, secrétaire général du Comité ‎libanais des droits humains qui a proposé plusieurs pistes d’action afin d’abolir la peine de mort ‎au Liban : le vote d’une loi, la mise en place d’un moratoire de jure à la fois sur les exécutions et ‎les condamnations, la révision des procès des personnes condamnées à mort avant 2005 et le ‎renforcement des garanties pour le respect d’un droit équitable au Liban.‎

Ces interventions ont ensuite laissé place au débat avec le public autour de cette question ‎fondamentale. ‎

Au-delà de cette conférence, l’ambassade appuiera aussi au cours de l’année 2012-2013 les ‎actions éducatives, de plaidoyer et de réflexions menées par des partenaires locaux.‎

Ces actions reflètent la politique de l’Union européenne et s’intègrent dans le cadre de la ‎campagne mondiale pour l’abolition universelle de la peine de mort, engagée par le ministre ‎français des Affaires étrangères, M. Laurent Fabius. La politique de la France et l’expérience ‎française au regard de la peine de mort, l’état de la peine de mort dans le monde et les enjeux ‎internationaux posés par cette question sont présentés dans les liens ci-dessous. Sont également ‎reproduites les interventions prononcées lors de la conférence du 11 octobre 2012.‎

- La France et la peine de mort : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/enjeux-internationaux/droits-de-l-homme/peine-de-mort/la-france-et-la-peine-de-mort/

- La peine de mort dans le monde, carte interactive : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/enjeux-internationaux/droits-de-l-homme/peine-de-mort/la-peine-de-mort-dans-le-monde/

- Campagne mondiale pour l’abolition universelle de la peine de mort : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/enjeux-internationaux/droits-de-l-homme/peine-de-mort/campagne-mondiale-pour-l-abolition/

- Dossier de presse
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/DP-Peine_de_mort-_relu_CT__3___2__cle8ecc45.pdf

- Discours de l’Ambassadeur Patrice Paoli

- Discours du Ministre de la Justice, M. Chakib Cortbaoui

- Intervention de Mme Marie Claude NAJM

- Intervention de M. Pascal Beauvais

- Intervention de M. Wadih El-Asmar

Dernière modification : 10/02/2016

Haut de page